Drew Barrymore admet avoir eu des problèmes de consommation d’alcool | 24 heures
/bref

Drew Barrymore admet avoir eu des problèmes de consommation d’alcool

Image principale de l'article Drew Barrymore a déjà eu un problème d’alcool
AFP

Drew Barrymore a eu des problèmes de consommation d’alcool après son divorce de Will Kopelman.

L’animatrice du Drew Barrymore Show s’est séparée du consultant en art, le père de ses deux filles, après presque quatre ans de mariage en 2016 et a déménagé de la Californie à New York où vit son ex afin de faciliter la vie de famille pour leurs enfants.

Dans une interview pour le média People, elle a avoué que son premier hiver à New York «l’avait abattue» et qu’elle s’était tournée vers l’alcool pour faire face à cette période «extrêmement difficile».

«Il y a des moments où vous pouvez regarder quelqu’un que vous pensez être une personne forte, la voir complètement brisée et vous dire: "Comment diable en sont-ils arrivés là ?" Et j’étais cette personne. J’ai cédé, a-t-elle partagé. J’essayais juste d’engourdir la douleur et de me sentir bien, et l’alcool m’a totalement permis de faire ça.»

Après avoir vaincu une dépendance à l’alcool et aux drogues dans sa jeunesse, la star américaine a pu plus facilement déceler les signes avant-coureurs. «Boire pour moi était une constante, du genre: "Tu ne peux pas changer. Tu es faible et incapable de faire ce qui est le mieux pour toi. Tu n’arrêtes pas de penser que tu vas maîtriser ce truc, et ça prend le dessus sur toi"», a-t-elle poursuivi.

L’actrice de 47 ans a expliqué qu’elle se sentait déprimée, car la vie qu’elle avait prévue pour ses filles Olive, 10 ans, et Frankie, huit ans, ne s’était pas réalisée et qu’elle était tellement inquiète pour elles qu’elle ne pensait plus à elle-même. «Je m’occupais probablement tellement d’elles que je ne faisais que leur donner et que je ne prenais plus soin de moi. C’était une marche chaotique, douloureuse et atroce à travers un incendie et un itinéraire de retour à la vie», a-t-elle expliqué.

La star de Charlie’s Angels a finalement arrêté de boire, et elle attribue à son talk-show, qui a été lancé en 2020, le mérite de lui avoir donné un projet sur lequel se concentrer et «quelque chose en quoi croire».