Cryptomonnaie: le fondateur de Celsius, Mashinsky, poursuivi pour fraude | 24 heures
/portemonnaie

Cryptomonnaie: le fondateur de Celsius, Mashinsky, poursuivi pour fraude

s

Le fondateur de Celsius Network, Alex Mashinsky, accusé d’avoir fraudé des centaines de milliers d’investisseurs, a fait l’objet d’une poursuite civile par le procureur général de New York. 

• À lire aussi: Bilan : ce qu’il faut retenir de l’actualité crypto en 2022

L’ancien PDG de la société de prêt de cryptomonnaie en faillite «aurait agi comme un Robin des bois des temps modernes», mais a induit les investisseurs en erreur, a rapporté le Financial Times jeudi.

L’homme d’affaires qui a créé Celsius en 2017 avait promu l’entreprise «comme une alternative sûre aux banques tout en dissimulant qu’[il] était en fait engagé dans des stratégies d’investissement risquées», a-t-on déclaré lors du procès.

«Alex Mashinsky a promis de conduire les investisseurs vers la liberté financière, mais les a conduits sur la voie de ruine financière, a déclaré la procureure générale de New York, Letitia James, dans un communiqué. La loi est claire, faire des promesses fausses et non fondées et tromper les investisseurs est illégal.»

M. Mashinsky, qui a démissionné de son poste de directeur général de Celsius en septembre dernier, avait déclaré qu’il était «extrêmement désolé des circonstances financières difficiles auxquelles les membres de notre communauté sont confrontés».

En juillet dernier, Le Journal de Montréal a rapporté qu’un vice-président de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) a dirigé une firme dans laquelle le grand patron de Celsius, Alex Mashinsky, a investi, mais que la Caisse niait tout «conflit d’intérêt réel ou apparent».

À l’époque Celsius comptait environ 600 000 comptes dans son programme Earn. Ces comptes détenaient des cryptomonnaies d’une valeur marchande de plus de 4 milliards $ au 10 juillet. Celsius a déclaré des passifs dépassant 5 milliards $ dans son dossier de mise en faillite.

Si la poursuite aboutissait, M. Mashinsky pourrait se voir interdire de faire des affaires dans l’État de New York et être contraint de rembourser les investisseurs.