Les dernières «vaches en cavale» ont été capturées à Saint-Sévère | 24 heures
/bref

Les dernières «vaches en cavale» ont été capturées à Saint-Sévère

La saga des vaches de Saint-Sévère est finalement terminée: les trois derniers bovins en cavale depuis plusieurs mois ont été capturés samedi soir.

• À lire aussi: On a jasé avec un des cowboys dépêchés à Saint-Sévère pour attraper les vaches

Les efforts des producteurs bénévoles et des experts en production bovine ont donc permis de capturer les treize vaches en fuite et les deux veaux pour qu’ils retournent à leur ferme d’origine.

Rappelons qu’au cours de l’été, 24 vaches ont pris la clé des champs d’une ferme de Saint-Barnabé. La moitié d’entre elles sont revenues chez elles, mais un groupe de récalcitrantes a pris la direction des champs de Saint-Sévère.

En entrevue à LCN, le président de la Fédération de l'Union des producteurs agricoles (FUPAM) de la Mauricie, Martin Marcouiller, a fait savoir qu’il ignorait les coûts de l’opération, qui perdurait depuis plusieurs mois. Il retient toutefois l’entraide entre les agriculteurs de la région.

• À lire aussi: 5 choses à savoir sur le village de Saint-Sévère

• À lire aussi: Voici ce qui se passe sur le groupe Facebook de Saint-Sévère

«C’est un soulagement, ça fait du bien d’avoir une fin heureuse, a-t-il dit. Le propriétaire était content de ravoir ses bêtes [...]. Ce que je retiens surtout c’est l’élément de solidarité entre producteurs. On a vu que, oui il y avait un producteur qui était en besoin, mais on a vu que les gens autour se sont mis ensemble.»


«Il n’y a pas eu de perte, a ajouté Martin Marcouiller [...]. Dès le début, on a vu des experts spécialisés en comportements animaux. On avait besoin de temps pour les apprivoiser et leur réapprendre une routine alimentaire pour arriver à la capture. Ça a été de longue haleine. La neige nous a aidés, car les vaches pouvaient manger dans des terres voisines.»

Dès la fin de novembre, différents points d’alimentation ont d’ailleurs été installés à des endroits stratégiques, tout comme certains outils de surveillance, qui permettaient de constater les habitudes des animaux.

Selon les premières constatations, le troupeau semble être en bonne forme. Les vaches qui sont déjà de retour à la ferme depuis quelques semaines s’adaptent bien, a indiqué l’UPA dans un communiqué.

Cette vidéo pourrait vous intéresser: 

s