«Pédé», «tarlouze», «travelo»: 62 mots jugés offensants retirés de la version française de Scrabble | 24 heures
/bref

«Pédé», «tarlouze», «travelo»: 62 mots jugés offensants retirés de la version française de Scrabble

Image principale de l'article 62 mots offensants interdits au Scrabble
Photo Adobe Stock

L’entreprise américaine Mattel, derrière le populaire jeu de lettres Scrabble, a annoncé dernièrement qu’elle souhaitait supprimer de son dictionnaire français une soixantaine de mots jugés «sensibles» et offensants. Voici un aperçu de ceux qui pourraient disparaître. 

Mattel avait initialement envoyé à l’éditeur une liste de quelque 109 mots à proscrire. Le comité chargé de la rédaction de 

• À lire aussi: Ce qu’il faut savoir sur les streptocoques du groupe A, dont les infections invasives sont en hausse au Québec

Ainsi, la nouvelle édition de L'Officiel du jeu du Scrabble, qui sera publiée en juin prochain par Larousse, sera amputée de 62 mots (31 termes avec leurs déclinaisons en genre et en nombre). 

«En tant que marque tournée vers la famille et consciente de l'impact des mots et de leurs évolutions, Mattel a fait appel à un linguiste indépendant pour identifier les mots à caractère haineux afin de revoir la liste officielle de mots autorisés à être joués lors des compétitions de Scrabble», a expliqué Mattel à L’Express.

AFP

L'entreprise avait d'ailleurs déjà exclu «tous les mots constituant une incitation à la haine et à la discrimination», selon le livret accompagnant chaque nouvelle boîte de Scrabble depuis 2021. 

Mattel a également déjà fait le ménage dans le dictionnaire anglais. 

Un nombre revu à la baisse

Mattel avait initialement envoyé à l’éditeur une liste de quelque 109 mots à proscrire. Le comité chargé de la rédaction de L’Officiel, la Fédération internationale de Scrabble francophone (FISF), s’est toutefois opposé au retrait de plusieurs de ces mots. 

Après des négociations, l'entreprise et la FISF se sont entendues sur une soixantaine de mots à supprimer.

Parmi ceux-ci figurent plusieurs termes péjoratifs dont plusieurs sont à caractère raciste, homophobe et misogyne, comme «bamboula», «tarlouze», «pédé», «poufiasse» et l’infâme «mot en "N"». Les mots «salope», «enculé» et «grognasse» demeurent acceptés. 

Il faut savoir que plusieurs des termes qui seront retirés de L’Officiel figurent toujours dans le Dictionnaire de français Larousse, comme «tantouze», «tafiotte», «schleu» et «travelo».

− Avec les informations du Figaro

À VOIR AUSSI

s