Une grande majorité de Québécois ont une bonne relation avec leur propriétaire, selon un sondage | 24 heures
/bref

Une grande majorité de Québécois ont une bonne relation avec leur propriétaire, selon un sondage

Une grande majorité de locataires au Québec (87 %) estiment avoir une bonne relation avec leur propriétaire, et ce malgré la hausse des coûts et la pénurie de logements, selon un sondage dévoilé mardi par la Corporation des propriétaires immobiliers du Québec (CORPIQ). 

• À lire aussi: Futurs propriétaires, voici ce que vous devez (absolument) savoir sur le CELIAPP

Ainsi, 47 % des locataires interrogés ont indiqué avoir une «très bonne» relation avec leur propriétaire et 40 % la qualifient de «plutôt bonne». À l’inverse, 12 % jugent que leur relation avec leur propriétaire est mauvaise: 9 % la décrivent comme «plutôt mauvaise» et 3 % «très mauvaises».

La majorité des locataires (56 %) estiment également que leur propriétaire est un bon, voire très bon gestionnaire, et 59 % des répondants lui font confiance.

«Être propriétaire ou gestionnaire d'un parc de logements est exigeant en 2023 [...]. La récente pandémie de la COVID-19 a sollicité davantage les propriétaires de logements qui ont dû faire preuve de souplesse pour atténuer les effets collatéraux de cette situation sur le plan social», a déclaré Marc-André Plante, directeur des affaires publiques et relations gouvernementales de la CORPIQ dans un communiqué.

De plus, le coup de sonde indique que 92 % des locataires interrogés n’ont eu aucun problème d'insalubrité au cours de la dernière année. Seuls 6 % des répondants ont affirmé avoir eu des problématiques d'insalubrité.

Sur une échelle de 1 à 10, les locataires ont noté 7,95 l'état de leur logement et 7,52 les qualités de gérance de leur propriétaire.

«Près de 60 % du parc locatif au Québec fut construit avant 1980», a affirmé M. Plante qui estime qu’il y a «un besoin d'investir dans la rénovation du parc locatif québécois».

«Les règles et les conditions du marché locatif doivent être révisées afin d'inciter les investissements pour l'entretien des logements. [...]la CORPIQ note l'importance d'investir davantage dans la rénovation du parc locatif vieillissant alors que les conditions financières se sont particulièrement détériorées depuis un an», a-t-il ajouté demandant aux gouvernements d'en faire davantage.

Le sondage de la CORPIQ a été réalisé par la firme indépendante l'Observateur entre les mois de juin et septembre 2022 auprès de 1165 Québécois.