Japon: les logements sans salle de bain gagnent en popularité | 24 heures
/portemonnaie

Japon: les logements sans salle de bain gagnent en popularité

L'appartement sans salle de bain de Shin Noguchi à Tokyo
Courtoisie Nikkei Asia

L'appartement sans salle de bain de Shin Noguchi à Tokyo

Les petits appartements sans salle de bain gagnent en popularité auprès de la jeunesse japonaise, rapporte le média japonais Nikkei Asia. Cette tendance aurait pour but de reconnecter avec des valeurs minimalistes, et non pas pour économiser sur le loyer.

• À lire aussi: Après le «quiet quitting», place au «quiet hiring» en 2023

Ce mode de vie n’est pas nouveau : il était déjà bien populaire au Japon entre les années 1950 et 1970 avec le prix élevé du gaz. C'est au cours du boom économique au tournant des années 1980 que le nombre de propriétés sans salle de bain a diminué au Japon au point de devenir une rareté.

Mais voilà que cette option sans douche ni bain plaît beaucoup à la jeunesse japonaise, qui peut ainsi louer des espaces plus petits dans des quartiers huppés de Tokyo. Cette option redevient possible, car ces jeunes locataires peuvent maintenant se laver dans les bains publics et les douches des gymnases qui se font de plus en plus nombreux.

Un grand nombre de demandes de jeunes entre 20 et 30 ans qui souhaitent vivre dans le centre de Tokyo ont d’ailleurs été reçues par Tokyo Sento Fudosan, un site Web d'information sur le logement spécialisé dans la vente de propriétés sans salle de bain.

• À lire aussi: Quand crystal meth rime avec sexe: 6 anciens adeptes du «chemsex» se confient

Loyer élevé ? Mode de vie?

Ce regain de popularité d’une vie sans salle de bain concorderait avant tout avec le désir d’avoir un espace minimaliste, et non dans un souci d’économiser de l’argent. 

C’est d'ailleurs un choix conscient de Shin Noguchi, 27 ans, qui travaille pour une société de conception architecturale à Tokyo. Il a emménagé en janvier 2022 dans un logement sans salle de bain vieux de 40 ans à Tokyo. 

Le jeune homme dispose d’une toilette de style japonaise, d'une cuisine d’environ 3 mètres carrés et d'une chambre de style japonaise de 5 mètres carrés dans la même pièce. Pour ce petit espace, le loyer qui comprend l'eau et le gaz est inférieur à 40 000 yens (environ 300 dollars), malgré son emplacement près du quartier branché de Shibuya à Tokyo. 

• À lire aussi: Elon Musk a tellement perdu d’argent qu’il a battu un record Guinness

«Mon objectif était de vivre dans un espace avec le moins de déchets possible et de ne choisir que les choses que j'aime», a expliqué Shin Noguchi au média Nikkei Asia. «Dans mon ancienne maison, nettoyer la salle de bain était une corvée, mais maintenant j’en suis libéré.» Pour se laver, il utilise un bain public près de son travail dans son quartier.

L'attrait d'une propriété sans bain permet aussi de voir la ville entière comme une seule maison, a déclaré Yuichi Kato, président de Sento Gurashi, une société qui développe des propriétés résidentielles sans bain. «Cela permet à votre vie de s'étendre dans la ville et donc d'entrer en contact avec la communauté locale», a-t-il confié au média japonais.

Cette vidéo pourrait vous intéresser

s