Un site français a fait un top des insultes québécoises et il l'a un peu échappé | 24 heures
/sdc

Un site français a fait un top des insultes québécoises et il l'a un peu échappé

Image principale de l'article On réagit à un Top 15 d’insultes québécoises

Grâce à l’inénarrable «Rambo» Gauthier, le Sac de Chips s’est intéressé aux insultes québécoises.

En effet, si le «tapette à toupet» qu’il a adressé à Patrick Huard n’est certainement plus au goût du jour en 2023, il faut admettre que le «mangeur de poisson à trois yeux» qu’il lui a également lancé avait quelque chose de poétique, de créatif.

• À lire aussi: Rambo réagit au «Bye bye» et traite Patrick Huard de «tapette» à plus d’une reprise

Émus par tant d’inventivité lexicale, on est allés chercher sur le web s’il n’y avait pas un répertoire des insultes québécoises les plus hautes en couleur.

Mais ce qui a d’abord et avant tout attiré notre attention, par-delà les «escogriffe», «deux de pique» et autres «coureur de rempart», c’est cette image montrant notre Céline nationale faire une curieuse affirmation:

Image Topito


Sans crier gare (ni aéroport), on a donc cliqué sur le lien «Top 15 des insultes en québécois, les sacres d'outre-Atlantique» sur le site Topito et on a été quittes pour une bonne rigolade.

Voici donc nos commentaires sur le top 15 des insultes québécoises compilé par un site français.

• À lire aussi: 9 personnalités imitées au «Bye Bye 2022» qui ont réagi à leur parodie

TRAUMAVERTISSEMENT: nos cousins français n’ont pas nécessairement les mêmes sensibilités que nous. Certains mots naguère utilisés fréquemment par les Québécois le sont beaucoup moins aujourd’hui. Ils se retrouvent néanmoins dans cette liste. (Non, il n’y a pas le «mot en N».)

#1. «Gros colon»

Solide choix, peut-être pas l’insulte #1 à notre avis, mais une candidate potentielle du top 5. Rien à dire de plus sur cette sélection.

#2. «Suce ma graine»

Premier LOL de la liste. Pas notre insulte préférée, mais il est vrai qu’elle est revenue dans l’actualité quand, au cours de la dernière campagne électorale, un candidat du Parti conservateur du Québec a crié «Suce ma graine, Legault!» en regardant sa télé et s’empognant ladite graine.

#3. «Ostie d’mongol»

Autrefois fort populaire des cours d’écoles (circa 1980-1990), on a eu un rappel, grâce à Jean-Sébastien Girard, de la raison pour laquelle cette insulte anciennement courante n’est plus vraiment appropriée.

• À lire aussi: Un personnage «joual» dans la version française de France du film Rush Hour 3 est super malaisant

#4. «T’es rien qu’une trace de brake»

On n'a littéralement jamais entendu ça. «Trace de brake», oui, dans le sens de laisser une marque désagréable dans son sous-vêtement à la suite d’un pet-sauce ou d’un autre accident rectal, mais traiter quelqu’un de «trace de brake», c’est jamais arrivé.

#5. «Grosse plotte sale»

C’est vrai que c’est une grosse insulte. Peut-être la pire dans le lot. Idéalement, ne dites pas ça aux gens.

#6. «M’a te dérencher la face»

C’est plus une affirmation, ou à la limite, une menace. 0/10.

#7. «Tu fais dur.»

Simple et efficace. Ça fait toujours la job et tu peux toujours t’excuser après parce que c’est moins pire que «Grosse plotte sale».

• À lire aussi: Une adulte insulte le Québec en classant les provinces selon Harry Potter

#8. «Téteux»

Ils ont mis les gros canons tôt dans la liste. «Téteux», c’est un peu doux.

#9. «Maudit niaiseux !»

Voir #8.

#10. «Va te crosser.»

Nos cousins hexagonaux sont ici passés à côté d’une belle opportunité de mettre dans leur liste une phrase comme «Va chier», qu’on dit assez couramment, pour plutôt mettre un ordre comme «Va te crosser» que personne n’a jamais dit à personne.

#11. «Criss de tarla»

Le «criss», ici, n’est peut-être même pas nécessaire puisque le «tarla» en soi est suffisamment insultant. Comme si c’était une relique du passé, on ne l’entend plus beaucoup, mais lorsque ça arrive, ça nous fait sourire.

• À lire aussi: Il oublie de fermer son micro et insulte gratuitement son collègue durant une rencontre Zoom

#12. «Épais dans le plus mince»

«Épais», OK. Mais «dans le plus mince», c’est peut-être un régionalisme qu’on a jamais entendu. Peut-être parce qu’on n’est pas vraiment épais dans le plus mince.

#13. «Mangeux de marde»

Bon! Ça, c’t’un vrai! Candidat du top 5, assurément!

#14. «Newfie»

Peut-être qu’on a appris à ne pas faire aux autres ce qu’on n’aime pas se faire faire, mais le mot «newfie» n’est plus tellement utilisé.

#15. «Câlice de chien sale»

Si tu te fais dire ça, c’est que tu as probablement fait quelque chose de grave. Ou que tu es un arbitre au hockey mineur...

• À lire aussi: Lance Stroll se fait traiter d’«autiste» par un commentateur français et ça ne passe pas

En conclusion, on considère que 8 des insultes recensées ci-haut feraient véritablement partie de notre top 15 à nous, donc c’est pas si pire.

Mais les «Va te crosser» et «suce ma graine» passent pas mal à côté de la plaque.

Si vous voulez consulter les commentaires de Topito sur chacune de ces insultes, juste à cliquer ICI.

À voir aussi sur le Sac de Chips: 

s

s

s


Sur le même sujet