Voici pourquoi on ne voit plus vraiment Ronald McDonald | 24 heures
/sdc

Voici pourquoi on ne voit plus vraiment Ronald McDonald

Image principale de l'article Voici pourquoi on ne le voit plus vraiment
Photo Agence QMI + AFP

Le clown, mascotte emblématique de la chaîne de restauration rapide McDonald’s, a progressivement disparu depuis 2010.

Vous souvenez-vous de la dernière fois que vous avez vu Ronald McDonald?

• À lire aussi: La carte McGold, qui permet de manger gratuitement à vie au McDo (ou presque), va bientôt exister pour vrai

Bien sûr, il s’agit d’un personnage fictif, mais les plus vieux d’entre vous se rappellent encore de l’époque où le clown aux cheveux rouges et à la combinaison jaune était omniprésent dans les publicités de la chaîne.

On en trouvait aussi presque invariablement une réplique grandeur nature dans toutes les succursales, que ce soit debout près de l’entrée ou assis sur un banc.

AFP


Pourtant, plus les années passent, plus le souvenir de Ronald McDonald se dissipe parce que le sympathique personnage a, en quelque sorte, été balayé sous le tapis.

Deux facteurs peuvent expliquer l’abandon progressif de Ronald McDonald.

D’abord, à partir de 2010, la Corporate Accountability International, un organisme à but non-lucratif basé à Boston, a commencé à faire pression pour que Ronald soit retiré de la circulation.

• À lire aussi: Les amateurs de McDo sont dégoûtés par la fabrication du McRib

En effet, préoccupée par l’obésité infantile, l’organisation jugeait qu’il était inconcevable qu’un personnage destiné à amuser les enfants fasse la promotion de la malbouffe. 

À compter de 2011, une campagne agressive visant à inciter la direction de McDonald’s à mettre au rancart son clown a été lancée dans de nombreux journaux et sur internet.

À peu près au même moment, une étude menée par la firme Ace Metrix faisait la démonstration que les publicités mettant en vedette Ronald McDonald ne produisaient plus l’effet escompté et qu’elles étaient donc inefficaces.

• À lire aussi: Les gens sont surpris d’apprendre ce qu’il y a dans la sauce aigre-douce de McDo

Pourtant, en 2014, le géant de la restauration a annoncé un «relooking» de sa mascotte. On allait remplacer sa combinaison jaune par des pantalons cargo et une veste portée par dessus un chandail ligné rouge et blanc.

L’autre facteur, c’est qu’à partir de 2016, le phénomène social des «clowns méchants» a pris de l’ampleur.

Probablement en raison de la prolifération de l’idée sur les réseaux sociaux, des «clowns maléfiques» sont apparus un peu partout en Amérique du Nord, le plus souvent pour faire peur, en mauvaise blague, à des gens.

• À lire aussi: Une femme est stupéfaite de découvrir le visage d’Elvis dans le fond de son pot de ketchup au McDo

La World Clown Association a dû, par le biais de son président Randy Christensen, prendre position contre la mode de se déguiser en clown pour effrayer des personnes dans la rue.

Les profits des cirques ont en pris pour leur rhume et, en octobre 2016, la chaîne McDonald’s a pris la décision drastique de ne plus mettre son Ronald en vedette dans tout ce qui touche son image de marque.

Il y a cependant une exception notable: les manoirs Ronald McDonald.

• À lire aussi: McDo annonce des Joyeux Festins pour adultes et les jouets sont laids

Depuis 1974, ils travaillent avec acharnement pour offrir aux enfants malades la possibilité d’avoir leurs parents près d’eux durant une hospitalisation.

Le deuxième plus gros manoir Ronald McDonald au Canada est d’ailleurs celui de Montréal, qui est situé à quelques pas de l’hôpital Sainte-Justine.

Imaginé en 1978, il a été ouvert en 1982.

C’est ce qui explique pourquoi cette publicité contient un mot qu’on n’utilise plus aujourd’hui:

Et celle-ci met en vedette le légendaire Guy Lafleur:

Bref, la disparition de Ronald McDonald a également signé l’arrêt de mort de Grosse Douceur, Pique-Burger et toute la bande, mais on garde cette histoire pour une autre fois.

À voir aussi sur le Sac de Chips: 

s

s

s


Sur le même sujet