Fire Emblem Engage: un jeu intimidant pour un nouveau joueur [Critique] | 24 heures
/pss

Fire Emblem Engage: un jeu intimidant pour un nouveau joueur [Critique]

Image principale de l'article Un jeu intimidant pour un nouveau joueur
Nintendo

Fire Emblem Engage doit sortir exclusivement sur Nintendo Switch le 20 janvier prochain. Pèse sur start a eu l’occasion de tester le jeu avant sa sortie et voici ce qu’on en pense. 

• À lire aussi: Les sorties de jeux PlayStation, Xbox, Switch et PC de janvier 2023

En septembre dernier, les fans semblaient très excités par l'annonce de Fire Emblem Engage et cette vague d’excitation a piqué ma curiosité. N’ayant peur de rien (à part les araignées), j’ai accepté de relever le défi en essayant ce RPG populaire. 

Dans une guerre contre le Fell Dragon, quatre royaumes se sont joints avec des héros d'autres mondes pour sceller ce grand mal. 1000 ans plus tard, ce sceau s'est affaibli et le Fell Dragon est sur le point de se réveiller. Notre héros/héroïne est un dragon divin et sera appelé à faire face à son destin à nouveau et unir les royaumes à nouveau contre la menace en collectant des anneaux d'emblème. Son but: ramener la paix sur le continent d'Elys.

Capture d'écran Nintendo

Il faut savoir que, même si j’ai joué et complété plusieurs RPG dans ma «carrière vidéoludique», Fire Emblem n’est pas une franchise à laquelle je me suis intéressée. J’ai survolé Three Houses, mais mon expérience n’a pas été plus loin tout simplement par manque de temps et parce que l’interface graphique faisait travailler mes pauvres yeux lorsque j’utilisais la Switch en mode portable.

Il reste néanmoins que je reconnais son pédigrée et grâce à mon expérience avec Engage, j’ai maintenant beaucoup d'admiration pour les mordus de la franchise et du genre.

Intimidant comme style

Fire Emblem a toujours exploré le style RPG de façon très approfondie et Engage ne fait pas exception à la règle.  

Malgré les nombreux tutoriels auxquels j’ai dû réaccéder de nombreuses fois, il existe tellement d’éléments qui peuvent affecter les statistiques de nos personnages qu'il est facile de s’y perdre. 

En plus des statistiques de base et les classes déjà attribuées, ces chiffres peuvent également être affectés par de nombreux facteurs. On parle ici, des bagues, des liens sociaux entre les autres membres de l’équipe, des relations avec les personnages qui habitent les emblèmes, les armes, les buffs qu’on acquiert, etc. Tout énumérer peut donner le tournis, et c’est un peu le sentiment général qu’un nouveau joueur risque de sentir dans les premières heures de jeu. 

Capture d'écran Nintendo

Lorsqu'on est à Sombriel, notre base entre les combats, on a un peu peur d'oublier de faire quelque chose de crucial. En plus d'amasser tous les items qui apparaissent à chaque nouveau passage dans la base, il ne faut pas oublier de parler à tous les personnages. Si on ne donne pas de cadeaux à certains d'entre eux, il se peut qu'on manque une scène qui augmentera notre support. On peut également dîner avec eux et avoir une chance que notre repas nous donne des avantages sur le prochain combat. Si la bouffe est mauvaise, c'est l'effet contraire.

Capture d'écran Nintendo

Il faut aussi s'entraîner pour qu'au prochain combat, nos personnages reçoivent des avantages sur leurs statistiques de combat. Il faut également nourrir notre petit «chien» bleu (le seul moment qui compte à mes yeux!) et le caresser pour devenir plus ami avec lui. Ça fait beaucoup de choses auxquelles penser! 

Capture d'écran Nintendo

Des combats plaisants

C’est sans surprise qu’un habitué de la franchise ou maniaque des statistiques risque de trouver son bonheur dans Fire Emblem Engage. L’ajout du système de bagues (emblèmes) ouvre un tout nouveau monde de chiffres et d’effets. Bien qu’on peut s’y perdre, cet ajout offre au joueur une toute nouvelle façon d’approcher les combats.

En plus des attaques basées sur l’arme et la classe du personnage, ceux qui sont équipés d’un emblème se voient offrir tout un éventail de possibilités sur le champ de bataille et c’est vraiment ce qui m’a accrochée au jeu. De plus, à force d’affronter l’ennemi avec son emblème, les relations grandissent et donnent au personnage des avantages assez pratiques.

Capture d'écran Nintendo

Il faut dire que les combats dans Fire Emblem Engage sont tout sauf stressants. Les joueurs qui aiment les jeux de stratégie aimeront certainement ce jeu de Nintendo. Il faut toutefois être prêt à investir un peu de son temps en recherche pour maximiser le potentiel de nos combattants, tel que mentionné plus tôt, mais les combats restent très simples. 

En effet, le système du genre «roche, papier, ciseau» fait son retour dans Engage. Ainsi, un personnage armé d'un lance peut empêcher les porteurs d'épée ennemis de contre-attaquer, par exemple. Ceux qui manient l’épée peuvent briser les soldats armés d’une hache. Finalement, les porteurs de hache seront les pires cauchemars des manieurs de lance. Ces règles simples rendent ainsi les combats beaucoup plus faciles à gérer. 

Le style «Anime» n’est pas pour tout le monde

Bien que je consomme de temps à autre de l’animation japonaise, le style fantastique héroïque me fait un peu grincer des dents. Et je parle ici des dialogues et interactions entre les personnages, pas le look du jeu. 

Fire Emblem Engage m’a malheureusement fait sourciller à quelques reprises avec des interactions malaisantes. C'est peut-être aussi moi qui trouve ça bizarre qu'un de mes compagnons me regarde pendant que mon personnage principal s'entraîne et fait des commentaires sur mon apparence...  

Capture d'écran Nintendo

C’est toutefois le style que la série a adopté, il faut donc passer par-dessus de longs dialogues parsemés de réactions exagérées pour y découvrir une histoire un peu générique qui ressemble beaucoup à d’autres séries fantastiques héroïques. 

Capture d'écran Nintendo

Les graphismes du jeu et le design des personnages sont vraiment beaux et uniques; il n'y a rien à redire sur le sujet. Les animations d'attaque, les cinématiques entre les combats ou même au repos à notre base: les développeurs ont fait un excellent travail pour garder la signature visuelle de Fire Emblem et ont même réussi à la rendre plus belle en la polissant un peu. Chapeau!

On achète ou on attend?

Ce n’est pas simple comme jeu, et c’est correct. Il n’existe aucune règle qui dicte qu’un jeu doit être simple à comprendre pour réussir. 

Toutefois, un joueur débutant devra faire appel à ses amis qui s’y connaissent dans ce genre ou au maître du savoir qu’on surnomme Google pour s’éduquer sur ce style de jeu. Je conseille donc à ceux qui n’ont jamais joué à Fire Emblem et qui aimeraient peut-être débuter avec Engage de se lancer dans l’aventure avec prudence et faire un peu de recherches pour savoir si le genre vous plaira avant d'acheter le jeu. 

Il est clair que le jeu vise d'abord les mordus de la série, et tout comme son prédécesseur Three Houses, ils trouveront amplement leur bonheur dans ce nouveau chapitre de la franchise Fire Emblem

Fire Emblem Engage arrive exclusivement sur la Nintendo Switch le 20 janvier prochain. 

*Cette critique a été rendue possible grâce à une copie du jeu Fire Emblem Engage fournie par Nintendo*

Fire Emblem Engage

Exclusif à la Nintendo Switch

*Les prix peuvent changer sans préavis.