[VIDÉO] Des rats se promènent en plein centre-ville de Montréal | 24 heures
/bref

[VIDÉO] Des rats se promènent en plein centre-ville de Montréal

s

Des rats ont pu être aperçus lundi soir gambadant joyeusement dans la neige au parc Émilie-Gamelin, au centre-ville de Montréal, indifférents aux dizaines de piétons qui passaient dans les environs. 

• À lire aussi: À cause du froid, des iguanes tombent du ciel en Floride

• À lire aussi: Vous pourriez gagner 230 000$ par année pour chasser des rats à New York

Dans une vidéo captée vers 17 h 30 dans le parc à l’angle des rues Berri et Sainte-Catherine, on peut apercevoir quelques rongeurs se frayer un chemin dans la poudreuse tombée au cours de la fin de semaine.

Les animaux peuvent aussi être aperçus se faufilant dans des crevasses ou dans des tunnels creusés sous les infrastructures du parc.

Photo Journal de Montréal

La population de rats a explosé au centre-ville depuis le début de la pandémie, les rongeurs se reproduisant rapidement, notamment grâce à l’interdiction d’un pesticide le 1er janvier 2022.

Des exterminateurs rencontrés par Le Journal en octobre s’inquiétaient de la prolifération rapide de la vermine.

Photo Journal de Montréal

«Cet été, les interventions pour les souris et les rats représentaient 75 % de notre travail. Habituellement, à la même période, c’est grand maximum 30 % à 40 % de notre job», avait notamment expliqué Frank Pulcuni, propriétaire de Centrale Extermination.

• À lire aussi: Ne léchez pas ces crapauds hallucinogènes qui attirent les foules dans un désert aux États-Unis

La Ville avait alors défendu sa décision d’interdire 36 molécules entrant dans la composition des produits contre les rats en invoquant un souci de protéger l’environnement.

Photo Journal de Montréal

Or, l’administration de la mairesse Valérie Plante a dû faire marche arrière la semaine dernière et se résoudre à réautoriser l’usage du diphacinone, un rodenticide qui provoque la mort des rongeurs en provoquant des hémorragies internes dans le corps des animaux.