Des élèves du secondaire hospitalisés après avoir été forcés de faire 400 push ups | 24 heures
/homepage

Des élèves du secondaire hospitalisés après avoir été forcés de faire 400 push ups

Image principale de l'article Hospitalisés après avoir dû faire 400 push ups

Des joueurs de football d’une école secondaire du Texas ont dû être hospitalisés après avoir été forcés de faire 400 push ups pendant un entraînement. 

• À lire aussi: L’Université du Texas interdit l’utilisation de TikTok... mais permet toujours les armes en classe

• À lire aussi: Utile pour tricher? On a testé ChatGPT avec des profs et ils n'ont pas été impressionnés

Le 6 janvier dernier, l’entraîneur de l’équipe de football de la Rockwall-Heat High School, John Harrell, a demandé à ses joueurs d'effectuer jusqu’à 400 push ups en une heure, et ce, sans pause pour s’hydrater.  

Selon plusieurs médias locaux, près d’une dizaine de footballeurs ont dû se rendre à l’urgence, parce qu'ils n'étaient plus en mesure de lever les bras.

C'est notamment arrivé au fils de la Dre Osehotue Okojie, à qui on a diagnostiqué une rhabdomyolyse, une maladie qui provoque une dégradation du tissu musculaire. 

«La rhabdomyolyse ne tombe pas du ciel, affirme à la CBS la mère de l’adolescent, qui a été hospitalisé plus d’une semaine. Il s’agit habituellement d’une surutilisation, et ce n’est pas courant.»

«Pour moi, c’est un cauchemar [et c’est] tellement frustrant, soutient une autre mère. C’est inquiétant, parce que ça affecte la santé mentale de mon fils.»

PHOTO Rockwall-Heath High School

Aux grands maux, les grands moyens

Après les évènements, la direction de l’école secondaire a suspendu l’entraîneur, qui était en poste depuis 2019.

«La sécurité des étudiants est une priorité absolue pour Rockwall ISD, a déclaré le directeur de l'établissement, Todd Bradford. Nous continuerons de prendre des mesures immédiates et appropriées dans le plus grand intérêt.»

Les services de protection à l’enfance ont également ouvert une enquête indépendante. 

Une figure paternelle

Mardi dernier, près de 40 joueurs de l’équipe ont pris part à une rencontre pour témoigner leur soutien envers l’entraîneur Harrell. 

«Il ne s’agit pas de choisir un côté ou l’autre, a plaidé le capitaine de l’équipe Brady Luff. Nous voulons soutenir l’entraîneur Harrell et tous nos coéquipiers. Harrell a été une figure paternelle pour beaucoup de ces garçons, moi y compris.»

Avec les informations de la CBS

À voir aussi:

s