Un Ontarien à boutte n’en revient juste pas des nouvelles directives sur la consommation d’alcool | 24 heures
/sdc

Un Ontarien à boutte n’en revient juste pas des nouvelles directives sur la consommation d’alcool

Image principale de l'article Un Ontarien à boutte des nouvelles directives
Captures d'écran / YouTube CHCH News

En début de semaine, le Centre canadien sur les dépendances et l’usage de substances faisait part de ses nouvelles recommandations.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elles n’ont pas fait l’unanimité.

• À lire aussi: Doug Ford avale une abeille en pleine conférence de presse et s'étouffe un peu

D’un océan à l’autre, des citoyens canadiens ont été consternés de découvrir que, dorénavant, boire au-delà de deux verres standards par semaine pourrait entraîner l’augmentation du risque de blessures ou d’autres problèmes.

Plusieurs chroniqueurs ont réagi positivement ou négativement aux nouvelles directives émises par l’organisme, mais nul ne l’a fait avec une verve comparable à celle d’un quidam ontarien interrogé à l’entrée d’un Beer Store par la chaîne télé de Hamilton CHCH.

Pour la postérité, voici le cri du coeur de cet homme bouleversé. (à partir de 2:03)



«Deux verres par semaine, qu’est-ce que ça va te faire? Tu peux même pas passer à travers ta journée avec ça! Ça me brise le coeur et je ne peux pas le croire. Qu’est-ce que je peux prendre? Est-ce que je peux boire un 2 litres de liqueur? EST-CE QUE JE PEUX BOIRE UN 2 LITRES DE LIQUEUR? Qu’est-ce qui est mieux pour la santé? Quatre bières ou un deux litres de Coca-Cola? Faites le calcul!», s’exclame ce pauvre bougre visiblement atterré.

• À lire aussi: Les Québécois partagent des chocs culturels qu’ils ont eus dans d’autres provinces

On ne sait pas ce qu’il est devenu par la suite, mais on serait prêts à parier que depuis le tournage de ce reportage, il a déjà dépassé son deux verres standards par semaine.

À voir aussi sur le Sac de Chips: 

s

s

s


Sur le même sujet