Montréal: la Ville veut un report de taxes pour les propriétaires à faible revenu | 24 heures
/portemonnaie

Montréal: la Ville veut un report de taxes pour les propriétaires à faible revenu

Image principale de l'article Montréal: la Ville veut un report de taxes
Photo d'archives

La Ville de Montréal souhaite offrir un report de paiement de taxe foncière pour les propriétaires à faible revenu. 

• À lire aussi: Hausse de loyer de 310$ par mois: leur propriétaire avait pourtant promis de limiter la hausse à 29$

Cette mesure permettrait à ces ménages de ne pas payer leur augmentation de compte de taxes avant la vente de leur propriété. Ils pourraient ainsi maintenir une facture stable pour les prochaines années.

Pour une personne seule, le seuil de faible revenu est de 22 060 $ après impôt dans les villes de plus de 500 000 habitants comme Montréal, selon les données de Statistique Canada. Environ un ménage montréalais sur cinq a déclaré vivre sous le seuil de faible revenu en 2021.

En ces temps d’inflation et de hausse de taxes, l’opposition juge qu’il faut diminuer le fardeau fiscal de ces Montréalais.

Ensemble Montréal demandait donc à l’administration d’offrir un gel des taxes pour les aînés à faible revenu jusqu’à la vente de leur propriété.

Lors du conseil municipal de mardi, l’administration Plante a accepté la proposition de l’opposition et a même suggéré que ce report d’impôts fonciers s’applique à toute personne propriétaire à faible revenu, et pas seulement les aînés.

L’équipe de Valérie Plante réitère donc une promesse électorale faite en 2021 lorsqu’elle s’engageait à créer un programme de report de taxes pour les propriétaires à faible revenu.

Contrairement à ce qu’elle avait annoncé lors de la campagne, ce report ne touchera cependant pas tous les aînés montréalais, mais seulement ceux à faible revenu.

L’appui de Québec nécessaire

Dans son amendement à la motion de l’opposition, l’administration Plante a rappelé que «la Ville de Montréal ne possède pas les pouvoirs pour mettre en place un programme de report d’impôts fonciers à elle seule.»

«Le report de la taxe foncière est extrêmement important [...]. Mais surtout il faut le dire, ça ne se réglera pas par la Ville de Montréal, on a absolument besoin du gouvernement du Québec», a souligné la conseillère Caroline Bourgeois, qui a proposé l’amendement.

La Ville a augmenté les taxes de 4,1 % pour 2023, soit la forte hausse depuis 2011. Pour certains Montréalais, cette hausse, jumelée à un bond de la valeur foncière, augmente énormément leur facture.