Beyoncé critiquée de toute part pour son spectacle à 24 millions $ à Dubaï | 24 heures
/bref

Beyoncé critiquée de toute part pour son spectacle à 24 millions $ à Dubaï

Image principale de l'article Beyoncé dans la controverse après son show à Dubaï
AFP

Beyoncé fait l’objet de critiques après avoir offert sa première performance depuis 4 ans à l’occasion de l’inauguration d’un nouveau complexe hôtelier de Dubaï, où les droits de la personne, notamment ceux de la communauté LGBTQ+, sont souvent bafoués. 

• À lire aussi: Une tiktokeuse remet à leur place des animateurs de CKOI qui l’ont ridiculisée

• À lire aussi: Ellen DeGeneres accusée de slut-shaming à cause d’une vieille entrevue avec Taylor Swift

La chanteuse aurait été payée 24 millions de dollars pour livrer un concert privé devant 1500 personnes dans cette ville luxueuse des Émirats arabes unis. Le spectacle a été organisé pour souligner l’ouverture du nouvel hôtel Atlantis The Royal.  

La première performance de l’artiste depuis 2018 a été fortement critiquée sur les réseaux sociaux, notamment parce que l’homosexualité est considérée comme illégale et passible de peine de mort dans ce pays.  

«J’ai du mal à comprendre pourquoi Beyoncé, qui est millionnaire, accepterait 20 millions de dollars pour donner sa première prestation depuis [la sortie de son plus récent album] Renaissance, qui s’inspire énormément de la culture queer, à Dubaï, où les droits LGBT ne sont pas reconnus», a écrit un internaute sur Twitter. 

«Autant que j’adore que tu soutiennes les droits des personnes gaies en disant que les droits LGBTQ+ sont aussi importants que les droits de la personne, pourquoi acceptes-tu 24 millions pour performer dans un pays arriéré où c’est 110% pas correct d’être gai?», de demander cet autre internaute à Beyoncé sur TikTok. 

«Qu’est-ce qui ne va pas avec ces célébrités qui acceptent de l’argent au profit des personnes gaies?», poursuit-il. 

• À lire aussi: Vous devriez bientôt voir des seins nus sur Instagram

Pour le militant pour les droits de l’homme Peter Tatchell, Beyoncé, dont le succès est en partie dû à la communauté LGBTQ+, est une «hypocrite», a-t-il lancé sur les ondes de la chaîne TalkTV.  

«Cette décision de performer à Dubaï est une grave erreur», juge-t-il.  

«Ce n’est pas seulement une question de droits LGBTQ+, mais aussi de traitement des femmes à Dubaï», ajoute-t-il. Selon l’activiste australien, Beyoncé est allée complètement à l’encontre des valeurs qu’elle a toujours prônées en acceptant ce contrat.  

À voir aussi:

s