Déneigement: des maires qui ne sont pas de l’équipe de Valérie Plante la sermonnent | 24 Heures MTL
/mtl-news/news

Déneigement: des maires qui ne sont pas de l’équipe de Valérie Plante la sermonnent

Image principale de l'article Des maires en colère contre Plante
Joël Lemay / Agence QMI

MONTRÉAL – Des maires d'arrondissement qui ne font pas partis de Projet Montréal ont sermonné mercredi la mairesse Valérie Plante face à sa gestion du déneigement, l’accusant de se «déresponsabiliser» et de mettre le blâme sur les autres.

Cette dernière a fait parvenir mardi une lettre aux maires des arrondissements relative à leurs opérations de déneigement et de déglaçage, qui a pu être perçue comme un avertissement.

«Mes attentes sont très élevées et je n’accepterai, sous aucun prétexte, que l’exécution ne soit pas adéquate, car la population montréalaise s’attend, avec raison, à recevoir des services de qualité sans faille sur l’ensemble de notre territoire», avait-elle écrit.

Les maires de Pierrefonds-Roxboro, Dimitrios Jim Beis; de Saint-Léonard, Michel Bissonnet; de Saint-Laurent, Alan DeSousa et la mairesse de Montréal-Nord Christine Black – tous des arrondissements dirigés par l’opposition – ont «vivement» reproché à la mairesse d’avoir envoyé ce message, alors que le chargement partiel de la neige reprenait progressivement mardi soir après avoir été ralenti dans les derniers jours en raison du cocktail météo.

«La lettre est tout simplement une opération de relations publiques de la part de la mairesse pour tenter de se déresponsabiliser. L’administration se doit d’être plus proactive dans sa planification et ses actions, surtout dans un contexte où les changements climatiques imposent de nouvelles façons de travailler», a dénoncé Christine Black par communiqué.

Alan DeSousa a estimé que la mairesse Valérie Plante était «en mode panique» face aux critiques reçues dans les dernières semaines et qu’elle devait plutôt blâmer son administration.

À Anjou

Le maire d’Anjou Luis Miranda, de l’Équipe Anjou, a aussi fortement réagi à la lettre de Valérie Plante. « Le problème que nous avons eu, l’épisode de la semaine dernière, est dû à l’accumulation de neige qui est restée [depuis décembre], qui a bloqué les trottoirs, les puisards, les coins de rue. Elle devrait dire "‘je m’excuse, je l’ai échappé". [Elle a] plutôt blâmé les arrondissements. C’est de l’amateurisme, de l’incompétence», a-t-il critiqué.

La ville-centre n’a pas décrété de chargement en novembre et décembre, qui est sous sa responsabilité. Les arrondissements sont responsables de leur côté de l’épandage d’abrasifs et du déblaiement.

Le maire d’Anjou avait déjà par le passé lancé une opération de chargement de neige sans l’autorisation de la ville-centre. Il n’hésitera pas à le faire de nouveau s’il juge la situation nécessaire au nom de « la sécurité, le bien-être et la mobilité des citoyens ».

Qualité de service

Valérie Plante a expliqué mercredi en point de presse qu’elle souhaitait que la Ville soit en mesure de donner la même qualité de service à tous les Montréalais.

«D’où l’importance pour moi, comme mairesse, de pouvoir envoyer un message positif, de dire "on a bien travaillé", mais qu’on doit continuer à le faire, et faisons-le en équipe, parce qu’effectivement, il a des places où c’était plus inégal d’un endroit à l’autre», a-t-elle soutenu, félicitant de nouveau les employés de la Ville pour leur travail.

Une nouvelle opération de chargement de la neige a d’ailleurs été décrétée mercredi à la suite des quelque 10 cm de neige reçus depuis mardi matin. Elle doit débuter à partir de 19 h.

 

- Avec la collaboration de Béatrice Roy-Brunet, 24 Heures

À lire aussi

Et encore plus