Aucun signe de contagion après un concert-test de 5000 personnes en Espagne: possible au Québec? | 24 heures
/bref

Aucun signe de contagion après un concert-test de 5000 personnes en Espagne: possible au Québec?

Image principale de l'article Un concert de 5000 personnes: possible au Québec?
AFP

Bonne nouvelle pour les fans de musique: il n'y a eu «aucun signe» de contagion après la tenue, en mars, à Barcelone, d'un concert-test où 5000 personnes portant un masque ont pu danser, à l'intérieur, sans distanciation. Peut-on espérer assister à un tel concert bientôt au Québec? On a demandé l’avis d’un expert.

• À lire aussi: «Aucun signe» de contagion après un concert-test de 5000 personnes à Barcelone fin mars: ce qu'il faut savoir

• À lire aussi: Expérience COVID-19: 5000 personnes assistent à un spectacle intérieur sans distanciation à Barcelone

Des résultats encourageants   

Deux semaines après le concert du groupe Love of Lesbian, tous les participants se sont soumis à des tests PCR. Le médecin de l'hôpital Germans Trias i Pujol de Badalone, Joseop Maria Llibre, a indiqué qu'«il n’y avait eu aucun signe lui suggérant une transmission lors de l'événement. 

Au final, seulement six cas ont été répertoriés parmi les 5000 participants (la transmission n'a pas eu lieu lors du concert pour au moins quatre des six cas).

L'Espagne n'est pas le Québec 

Mais la situation en Espagne est bien différente de celle du Québec, rappelle Benoit Barbeau, professeur au Département des sciences biologiques de l’UQAM et expert en virologie. Selon lui, la situation épidémiologique en Espagne, un pays qui a été relativement épargné par la troisième vague, était «extrêmement favorable» à la tenue d'un tel événement. 

«On était dans un bon moment pour offrir ce genre de spectacle», mentionne-t-il. 

Des mesures pour limiter la transmission 

Tout avait d'ailleurs été mis en place pour limiter la propagation du virus. Le public, qui avait été soumis à un test antigénique avant le concert, portait des masques FFP2. La ventilation et les capacités d’accueil dans les lieux critiques comme les toilettes étaient strictement contrôlées. 

De telles précautions, surtout le port du masque, sont des conditions essentielles à la tenue d'un tel événement, insiste M. Barbeau. 

Un concert-test de ce type au Québec? 

Alors, la question que tout le monde se pose: pourrait-on bientôt organiser un concert rock intérieur à Montréal (ou ailleurs au Québec)? 

«Je n’irais pas faire un tel spectacle en ce moment en Ontario. Même à Montréal, j’attendrais un peu», affirme l'expert en virologie. 

TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

«J’attendrais à l’été pour qu’on ait des nombres beaucoup plus faibles [de nouveaux cas]», poursuit-il, ajoutant qu'il serait préférable de prioriser les spectacles extérieurs. 

Les tests rapides: une bonne idée?  

Lorsque de grands concerts pourront à nouveau être présentés au Québec, Benoit Barbeau croit que les spectateurs devraient être soumis à des tests rapides, comme c’était le cas à Barcelone. 

Selon lui, les tests PCR et les tests antigéniques, qui sont des outils efficaces, seront des «éléments clés» pour retrouver le chemin des concerts et des festivals. 

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus